L’expansion du tourisme latino-américain

Plusieurs pays d’Amérique latine classent leur secteur du tourisme parmi les plus compétitifs au monde, voyons ce qu’ils sont ! Le continent américain est la deuxième région du monde en termes de compétitivité touristique, selon le dernier rapport du forum économique mondial. Cette augmentation est un véritable reflet de l’évolution du trafic touristique, qui a placé des destinations telles que le Mexique et le Brésil dans le top 30 mondial.

La richesse naturelle et culturelle des nations latino-américaines a été exposée au monde ces dernières années avec discernement, ce qui constitue leur principale attraction touristique. Ainsi, aux pays déjà mentionnés, nous pouvons ajouter le Panama, le Costa Rica, le Chili, l’Argentine et le Pérou, tous installés parmi les 50 destinations les plus compétitives du monde. Il met également en évidence un fait concernant le Mexique : c’est le territoire du classement qui confirme la plus grande variation par rapport au rapport précédent. Une augmentation de 8 postes qui reflète l’engagement envers le pays de plus de 35 millions de visiteurs à la fin de l’année dernière.

Tout aussi significative est l’ascension que connaît la Colombie, dont la volonté et l’ouverture internationale à l’accueil des touristes lui ont permis de grimper jusqu’à 6 positions. Le Brésil, d’autre part, possède l’environnement naturel le plus vaste et le plus diversifié du monde, ce qui en fait l’une des principales destinations touristiques. Ce fait, ajouté à la célébration des Jeux olympiques de Rio, au cours de laquelle plus de 6,6 millions de touristes ont visité le pays.

L’Amérique latine doit continuer à mettre en œuvre des politiques qui encouragent le développement et l’exploitation du secteur du tourisme. Pour ce faire, elle doit améliorer ses conditions de sécurité, créer de nouveaux environnements de négociation et renforcer son infrastructure dans le but d’accroître sa connectivité internationale. Comment y parvenir ?

Le cas de l’Espagne

L’Espagne est en tête, pour la deuxième fois consécutive, du classement mentionné sur la compétitivité, grâce principalement à sa richesse culturelle, ses attractions touristiques et son niveau d’infrastructure. En ce qui concerne ce dernier point, il y a un article dans lequel on analyse la relation entre la qualité des infrastructures espagnoles et leur succès touristique, une lecture fortement recommandée, si vous ne l’avez pas déjà fait !

Le tourisme espagnol a accueilli 75,3 millions de visiteurs, soit une augmentation de 9,9 points par rapport au précédent record. Cette tendance à la hausse se poursuivra cette année, puisque l’on prévoit que 83 millions de personnes visiteront le pays. En conséquence, les caisses espagnoles ont reçu l’année dernière un montant non négligeable de 77 milliards d’euros. La capacité technique dont font preuve les entreprises et les professionnels espagnols dans le secteur des infrastructures est bien connue dans les pays d’Amérique latine. Selon le rapport précité, la qualité de leurs réseaux de transport est l’une des principales raisons pour lesquelles ils sont en tête du classement.

Le pays méditerranéen

Le pays méditerranéen prévoit d’investir plus de 10,8 milliards d’euros dans les infrastructures, en grande partie pour améliorer ses réseaux de transport terrestre (rail et route), son activité portuaire et l’extension de son réseau aéroportuaire. Ainsi, la gestion du système de transport est essentielle pour accueillir de manière optimale un grand nombre de touristes, afin qu’un développement significatif du pays ait lieu. Compte tenu de ce qui précède, il pourrait s’agir de l’un des moteurs économiques de toute l’Amérique latine à l’avenir.

Plan du site