Comment préparer son vélo pour les voyages en avion ?

Vous devez parfois parcourir de longues distances en emmenant votre vélo avec vous : l’avion peut être un moyen de transport efficace si vous êtes bien préparés !

Le vélo dans l’avion : comment faire ?

Le voyage en avion n’est pas le mode de transport le plus utilisé par les cyclistes mais peut parfois s’avérer adapté et avantageux : que ce soit sur un trajet international ou un vol interne longue-distance, la solution par les airs peut être parfois moins coûteuse et plus rapide qu’un train. Il faut cependant s’assurer de bien protéger son vélo pour qu’il puisse entrer en soute et en ressortir indemne.

La protection du vélo pour l’avion

À faire dans presque tous les cas lors du transport de votre vélo en avion :

  • Dégonfler les pneus
  • Enlever les pédales à l’aide d’une clef de 15
  • Aligner le guidon sur l’axe du cadre ou le démonter totalement en l’attachant au cadre
  • Protégez les parties fragiles du vélo (au moins le dérailleur arrière) grâce à du papier bulle et du film plastique

Les housses de transport vélo

De nombreuses housses sont proposées sur le marché et peuvent être utilisées afin de transporter son vélo dans les transports en commun. C’est un des moyens accepté le plus simplement dans les avions mais aussi dans les trains car cela assure au transporteur que le vélo sera un minimum protégé. Les housses sont soit rigides soit souples. Vérifiez que votre housse est rembourrée ou ajoutez des protections aux parties fragiles du vélo. La housse doit, cependant, être stockée une fois arrivée à destination ou transportée durant tout le trajet à vélo, ce qui peut la rendre désavantageuse.

Le rangement d’un vélo dans une housse se déroule en plusieurs parties :

  • Avant d’enlever la roue arrière mettez vos vitesses et votre chaîne à l’avant sur le plus grand plateau, et à l’arrière sur le plus petit pignon.
  • Remplacer les roues par de petites barres plastiques ou métalliques qui auront pour effet de supporter l’écrasement de la fourche ou de la partie arrière du cadre.
  • Il existe aussi dans le commerce des tendeurs de chaines qui se fixent à la place des moyeux arrière et qui évite à la chaine de venir taper ou rayer le cadre.
  • Tourner le guidon au maximum sur la droite ou la gauche.

Pensez à toujours dégonfler les roues afin qu’elles puissent amortir les chocs du transport. Retirez les attaches rapides des roues qui crées une sur épaisseur « agressive » et risquent d’endommager localement les cadres carbone les plus fragiles. Surtout si la housse est amenée à être plus ou moins entassée dans une voiture. Sans compter que l’on réduit ainsi sensiblement l’encombrement global du bagage ! Insérez les roues sur le côté.

Ranger les roues

Pour la roue arrière, pensez à mettre un vieux chiffon sur la cassette pour protéger la housse de la graisse. Vous êtes prêt pour partir en voyage avec un sac à main un peu particulier.

Un grand carton de vélo

Le carton dans lequel vous avez acheté votre vélo ou un carton récupéré chez votre vélociste local pourra parfaitement faire l’affaire pour transporter votre vélo dans l’avion. La plupart de ces cartons nécessitent d’enlever les 2 roues du vélo ainsi que les pédales et de tourner ou démonter le guidon. N’hésitez pas à utiliser suffisamment de scotch pour solidifier le carton et éviter toutes percées dans celui-ci. Le plus difficile est maintenant de transporter votre carton jusqu’à l’embarquement !

Le film plastique et papier bulle

Une technique pratique et peu coûteuse est l’utilisation de papiers bulle autour de votre vélo, englobé ensuite par suffisamment de film plastique. Une quantité importante de film permettra de protéger le vélo de la plupart des chocs potentiels ! Vous devrez idéalement démonter les roues et les associer au cadre. Cette solution peut s’avérer être la moins fastidieuse : ni grand carton ou housse à emporter avec soi. Il vous faudra cependant vous assurer au préalable que votre compagnie aérienne accepte un tel bagage !

Les conditions de transport d’un vélo en avion

Les prérequis et conditions des compagnies

Les conditions des compagnies aériennes sont variables sur les dimensions et le poids autorisés. Certaines proposent une option spécifique pour les bagages « sport » incluant le vélo et limitant le poids à 23 kg et les dimensions totales à 300 cm par exemple, quand d’autres intégreront votre vélo comme un bagage en surpoids ou surdimensionné. La plupart vous indiqueront qu’il est au minimum nécessaire de dégonfler les pneus. Le plus simple est de peser votre vélo puis de mesurer les dimensions de celui-ci une fois emballé et d’appeler le service bagage en transmettant ces informations pour obtenir une réponse précise.

Le prix pour transporter son vélo dans un avion

Le prix pour emporter son vélo avec soi dépend de chaque compagnie aérienne, pouvant aller du quitte au double. Certains transporteurs appliquent un prix forfaitaire de 50, 75 ou 100 € par exemple quand d’autres appliqueront des frais de poids supplémentaires.

Plan du site